Règles du solitaire

Le jeu de solitaire consiste à réussir à remettre en ordre un jeu de cartes complètement désordonnées.

Comme son nom l’indique, un seul joueur suffit pour jouer au Solitaire. Les nombreuses variantes présentes sur le net font que les règles de ce jeu subissent quelquefois des modifications selon les sites. Toutefois, l’objectif de base reste commun à tous : réussir à remettre en ordre un jeu de cartes complètement désordonnées.

Dans le solitaire classique, il s’agit de réussir à édifier 4 piles de cartes de couleur identique chacune et dont les composants sont rangés par ordre croissant : As, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, Valet, Dame, Roi.

Pour cela, quelques cartes sont étalées sur un tableau de 7 colonnes, certaines étant ouvertes, d’autres à face cachée. Ce tableau servira à conserver temporairement les cartes avant qu’il ne leur soit possible de migrer vers les piles correspondantes en haut de la table, au-dessus du tableau.

La distribution

Une fois que le jeu de cartes est bien battu, le joueur s’attelle à composer la base du tableau à 7 colonnes.

Il commence alors par poser une première carte à l’extrémité gauche de la table et continue vers la droite. Cette première carte est montrée et les autres qui vont prendre place sur les 6 colonnes restantes auront la face cachée. Il revient ensuite sur la seconde colonne pour y déposer une nouvelle carte à face ouverte et poursuit sur les 5 colonnes restantes avec des cartes à face cachée. Même procédure, mais cette fois-ci en partant de la troisième colonne. La distribution se poursuit dans le même topo jusqu’à la septième colonne. Il a ainsi distribué 28 cartes et le reste va constituer le talon.

Déroulement du jeu

Comme il s’agit d’arriver à empiler toutes les cartes suivant leur couleur respective en respectant un ordre croissant, le joueur a tout intérêt à faire monter une carte dès que possible. Il s’efforce également de libérer toutes les cartes qui sont enfouies dans les talons de base des 6 colonnes parmi les 7 composant le tableau.

En tout début de partie, l’emplacement réservé pour les quatre piles à former, est vide. Et les premières cartes qui y prendront place seront les As des quatre couleurs Pique, Cœur, Carreau et Trèfle.

Chacune des cartes du tableau est autorisée à se mettre n’importe où sur une chaîne du moment que la carte en bout de chaîne soit d’une couleur différente et avec une hauteur qui est immédiatement au-dessus. En s’allongeant donc, la chaîne de cartes d’une colonne obéit à un ordre décroissant (Roi, Dame, Valet, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2. En revanche, l’empilement des cartes en haut du tableau suit un ordre croissant. Dès qu’une carte ouverte sur un talon du tableau est partie libérant ainsi une carte retournée, celle-ci peut être dévoilée pour être à son tour jouée. Et quand aucun déplacement n’est plus possible sur le tableau, on peut puiser maintenant dans le talon de 24 cartes, rescapées de la distribution initiale. Généralement, cette pioche se fait à raison de trois cartes à la fois. Si la première des trois ne peut être jouée, on passe à la seconde. Sinon, on pioche une nouvelle fois jusqu’à épuisement du talon, auquel on reprend les cartes inutilisées pour en former un nouveau talon. Les cartes, une par une ou toute une série, peuvent être déplacées à tout moment du jeu. Et seul le Roi peut occuper une place vide sur le tableau et commencer une nouvelle chaîne.

Fin de la partie

Elle est déclarée quand :

  • le Solitaire est réussi, c’est-à-dire que les quatre tas de 13 cartes par couleur sont bel et bien édifiés,
  • le jeu est bloqué pour cause d’impossibilité à toutes les cartes de bouger de leur place, qu’elles soient sur le tableau ou dans le talon.